02/04/2009

Honte, Sondage, et Cours Gratuits de Danse Séduisante

J'arrive pas à croire que j'aie écrit "Quatre Quaisons" dans le sondage ; c'est hallucinant. J'ai relu cent fois le texte. C'est horrible. Je peux pas le modifier. J'ai encore plus honte que le grain de beauté que j'ai dans le blanc de l'œil.

10 commentaires:

Lucas a dit…

Tu as écrit "Qaisons" et pas "Quaisons" contrairement à ce que tu dis, c'est tout de même moins pire, non ? :D

Djeff a dit…

Ah oui. Ouf !

Noël R. a dit…

M'empêche que du coup, je peux pas répondre, à cause de cette faute.
Je parle pas aux mots qu'existent pas.

Lucas a dit…

Google nous apprend que notre Djeff n'est pas le seul à faire la faute, regardez : http://www.google.fr/search?hl=fr&q=%22qaisons%22&meta=&aq=f&oq= (les Quatre Qaisons de Vivaldi, hi hi hi)

Djeff a dit…

Je suis dégouté parce qu'en plus, je trouvais ma blague super drôle. Et du coup ce choix va sûrement pas gagner.

Zoub' a dit…

Si ça peut te rassurer, quand j'étais petits, mes grands parents avaient une grande qaison. Mais bon, c'est vrai qu'ils en avaient qu'une seule, contrairement à Vivaldi qui en aurait eu quatre.
Eh oh, c'était avant tout des gens simples de la campagne. Faut pas non plus tout leur mettre sur le dos ! Ils ont pas eu la chance d'écrire des opéras ou d'inventer des nom de pizza !

Lucas a dit…

Eh ben moi c'est justement grâce à la faute que j'ai voté pour cette option, Djeffounet ! (houla, le surnom... j'ai honte soudainement... mais je laisse.)

Elo a dit…

C'est de la publicité, de la concurrence déloyale pour les autres propositions ! On à tous compris que c'était "saison" n'allons pas en faire tout un fromage et n'oublions pas les autres propositions toutes aussi "alléchantes"...

QQQ a dit…

J'ai lu le sondage avant de lire cet erratum et je n'y ai vu que du feu. La véritable erreur c'est donc cet erratum.

Djeff a dit…

Oui ça aurait pu passer à travers vu que ça m'avait échappé. Mais dans le cas contraire ?... La menace était trop importante pour que je la laisse incontrôlée. J'ai dû faire face.