16/07/2009

Florian Parité

(c) Djeff

9 commentaires:

Erreip a dit…

on en croise trop peu des gens qui portent si bien leur nom ...

Djeff a dit…

Encore plus rare, les gens qui portent mal leur nom.

Zoub' a dit…

Ca m'a juste complètement plié en deux. J'avoue cependant avoir une nette préférence pour les dessins qui me plient en quatre, mais là, en deux, c'est déjà très bien.

Djeff a dit…

Zoub : C'était le but ! Je voulais pas en faire(tte) trop(e).

Erreip : Tu as vu, une demi heure après mon commentaire j'ai été inspiré pour la note suivante. Je t'en dois une (c'est fait).

Noël R. a dit…

Tiens, rien à voir, mais je trouve que mon dernier dessin ressemble un peu aux tiens, dans sa structure : narration + personnage + phylactère (et c'est pas juste pour placer ce mot que je dis ça). Cette structure fonctionne pas mal. Tu l'as apprise où ?

Djeff a dit…

Noël : Elle est la conséquence d'une majeure flemme de dessiner des cases de bédé pour introduire une narration; mais ça tient aussi au fait que j'ai surtout dessiné en cours (voir entrées plus ancienne du blog), avec la formule suivante : je dessine un mec sans arrière pensée (il s'agit de passer le temps), puis son attitude m'inspirera une réplique et/ou une légende, ce qui fait que l'écriture était (est encore parfois) ajoutée après coup.

La fée Ministe a dit…

J'adore !

Erreip a dit…

Une petite précision technique qui ne déplaira pas au lecteur un tant soi peu intéressé.

flm a dit…

Ha mais moi aussi j'veux inspirer des dessins! Je brule de jalousie!
Fichtre alors. Je boude.

Alors bon c'est un gars qui se balade tout le temps en sac à patates, pour gagner la course à la kermesse.

Et puis c'est un autre il a bien 30 balais mais il appelle sa mère pour le sortir du bain.