25/04/2012

Serge et Demi-Serge discutent


(c) Geoffroy Monde

17 commentaires:

Vamich a dit…

Dieu.

Lucas a dit…

J'en reviens pas de pas devoir payer pour lire ça. (Je crois que quelqu'un avait déjà dit ça une fois mais ça fait rien, je le pense quand même.)

Anonyme a dit…

C'est malin! Maintenant quand je fixe un sexe dans les yeux, je pense à un mur...

Anonyme a dit…

Excellente histoire, et je tiens à te signifier par la présente toute mon admiration béate pour la représentation du processus de "Serge se vidant la tête face à un mur"

Geoffroy Monde a dit…

Lucas : Personne ne me l'a jamais dit, mais c'est parce que tous les autres gens paient, pour venir sur mon blog.

L.D.B. a dit…

Bein dis-donc !

Le cabiai masqué a dit…

De l'excellent Saco

lordphoque a dit…

D'abord j'ai lu cette BD et j'ai bien ri. Puis je l'ai relue, j'ai vu le garçon à la fenêtre de la maison dont descend Serge, et je n'ai pas réussi à contenir mes larmes. Tu es un génie.

Cyril a dit…

Magnifique ! Toujours aussi drole mais j ai l impression que tu te fais de + en + plaisir cote technique. Bravo ! Cyril

Cyril a dit…

C est vrai ca, laisser nous payer, merdre !!!!

Cyril a dit…

"laissez" je voulais ecrire mais mon cerveau a rippe

Geoffroy Monde a dit…

"a rippez" tu veux dire

Cyril a dit…

dire, oui. ecrire, non.

Personne a dit…

Moi, j'aime beaucoup, mais Karaté Gérald et Papa Sirène me manquent quand même.
Et sans vouloir être méchant avec Demi Serge, son profil droit me fait peur.

Et puis, moi, je croyais qu'on était obligé d'acheter les BD pour venir sur le site. On n'était pas obligé ? Le blog est juste gratuit ? Ben, qu'est-ce qu'on y gagne alors ? Je veux dire... dans ce cas-là, à quoi ça sert que j'aie autant d'argent ?

Geoffroy Monde a dit…

Papa Sirène et Karaté Gérald vont faire un retour tellement triomphale et dans une forme tellement noble que tu en oublieras tes obligations citoyennes

Anonyme a dit…

Toujours aussi génialissime. Clément Fingal

Arno Shika a dit…

Je voulais me droguer pour lire ces cases, mais ça aurait fait doublon d'idées de merde.
Que là à sec au moins je peux lire le texte.
Par contre les murs me regardent de travers maintenant. C'est malin. Je dois leur tourner le dos en permanence.